RENDEZ-VOUS

Grâce à notre plateforme en ligne, consultez vos rendez-vous en un clic !

Consulter

Calendrier

Vérifiez la disponibilité des Drs Marceau et Kienlen grâce à notre agenda en ligne !

Vérifier

ACTUALITES

Découvrez les dernières nouvelles du cabinet et toute notre actualité !

Découvrir

Contactez-nous

3, Place du Général de Gaulle

Secrétariat : 04 93 34 39 05

Nous contacter

Bienvenue
au Cabinet d’Orthodontie
INVISORTHO

Pour votre confort et votre bien être, le cabinet du Dr Roland MARCEAU , met à votre disposition les technologies les plus modernes pour un traitement discret et efficace. Il est important pour nous de vous donner les meilleures informations sur les possibilités actuelles de traitement d’orthodontie et les appareillages utilisés dans notre cabinet.

Dans une atmosphere chaleureuse et professionnelle, une équipe formée, dynamique, réactive et soudée, aura pour objectif de transmettre toute l’attention et l’information recherchée par un patient. Les meilleurs soins sont prodigués dans le respect des techniques les plus performantes et innovantes. Il est important pour nous d’établir un dialogue et un climat de confiance entre tous les acteurs avec le respect des valeurs qui nous sont propres.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations

L’ÉQUIPE

Dr. Roland Marceau
Orthodontiste

Certification aux techniques d’injection à l’acide hyaluronique en 2012


Diplôme de spécialité ODF en 2008


Certification d’orthodontie linguale Incognito en 2007


Certification aux traitements par gouttières Invisalign en 2006


Diplôme de Chirurgien-Dentiste obtenu en 2004


Etudes à la Faculté de Marseille

Dr. SARAH KIENLEN
Orthodontiste

Diplôme de l’Ecole Supérieure d’Orthodontie à Paris en 2017


Diplôme de Chirurgien-Dentiste obtenu en 2014


Etudes à la Faculté de Lyon

NELLY
Assistante Dentaire Qualifiée

PASCALE
Prothésiste et Aide Dentaire

Lauréline
Assistante Dentaire Qualifiée

Conseil

Chacun de nos traitements est individualisé et nous nous engageons à vous fournir celui le plus adapté à votre situation.

ÉCOUTE

Chaque patient est unique et nous réaliserons un bilan de votre situation de santé au début de la prise en charge.

Confiance

Nous croyons en nos patients et nous espèrons à déveloper une relation de confiance et de respect à long terme.

Maîtrise

Nous nous investissons sans cesse pour vous permettre de bénéficier des dernières technologies et techniques.

INFORMATIONS

  • Administrative
    • La durée du traitement
      • La durée d’un traitement dépend de la complexité de chaque cas. On peut définir des durées moyennes de traitement actif:

        1. Courte entre 18 et 24 mois.
        2. Moyenne entre 24 et 30 mois.
        3. Longue entre 30 et 36 mois

        Et pour la contention, on compatabilise 1 à 2 années de suivi.

    • Le coût du traitement
      • Le coût du traitement dépend de plusieurs paramètres :

        1. la durée
        2. la complexité de la malocclusion
        3. le choix de l’appareillage, car plus l’appareil est esthétique plus le traitement coûtera cher
        4. la part de remboursement par votre mutuelle complémentaire. Avant de commencer le traitement vous devez vous poser la question et déterminer l’odre de priorité dans lequel vous mettrez ces trois éléments au choix :
        1. l’esthétique
        2. le coût de l’appareillage
        3. le confort de l’appareillage

        Il n’est évidemment pas possible de cumuler ces trois avantages, mais il y en a certainement un qui sera plus important qu’un autre ? Le traitement orthodontique demande un investissement financier parfois important. La prévision de ce financement est indispensable et notre cabinet vous établira un devis avant de commencer tout traitement.

    • La prise en charge du traitement
      • Avant l’âge de16 ans
        La sécurité sociale, participe au financement chaque semestre a hauteur de 193 ,50€. Il est nécessaire d’avoir une entente préalable de leur part.
        La mutuelle, participera en complément de la sécurité-sociale en fonction de votre contrat.

        Après l’âge de 16 ans
        Seule la mutuelle pourra vous accorder un remboursement si votre contrat le permet.
        EXCEPTION : A titre exceptionnel, une prise en charge pour 6 mois de traitement par l’Assurance Maladie est possible (remboursée 193,50€), si une préparation orthodontique est nécessaire en préalable à une intervention de chirurgie maxillo-faciale. La présentation du certificat du chirurgien est demandée. Ce semestre n’est pas renouvelable.


        Le régime spécial de Monaco
        Le régime monégasque de sécurité sociale
        Au niveau de la Caisse de Compensation de Sécurité Sociale de Monaco (CCSS), il existe 3 couleurs de carte selon les revenus : verte, rose et bulle.
        Tout traitement d’orthodontie (enfant, adolescent et adulte) est soumis à l’entente préalable de la caisse monégasque.
        Notez que les traitements pour adultes sont aussi remboursés.
        Rembourcements:

        Consultation de spécialiste:

        1. 37.90€ pour carte verte
        2. 45.48€ pour cartes rose et bulle

        Bilan:

        1. 101.20€ carte verte
        2. 121.40€ cartes rose et bulle

        Semestre:

        1. vert 455.40€
        2. rose et bulle 546.30€
        3. Tarif le plus courant pour le semestre : 820€
          (même tarif pour toutes les couleurs)

        Contention:

        1. 379.50€ vert
        2. 455.25 rose et bulle

        Tarif:

        1. 500€ (même tarif pour toutes les couleurs)

        Ces tarifs s’appliquent à la SPME (Service des Prestations Médicales de l’Etat). Pour celle ci, les tarifs sont ceux de la carte verte.
        La règle de la limite d’âge de 16 ans pour la prise en charge du traitement mise en oeuvre par la Sécurité Sociale Française ne l’est pas pour les Caisses de Sécurité Sociale de Monaco.
        Le dentiste conseil de la CCSS et celui de la SPME accordent des Demandes d’Ententes préalables afin que les patients adultes puissent bénéficier d’un prise en charge.
        La Caisse de Compensation de Sécurité Sociale de Monaco peut prendre en charge les traitement par « alignement avec les gouttières invisibles », que ce soit pour les adolescents ou les adultes.

    • Les rendez-vous
      • Le premier et le dexième rendez-vous:

        Lors du premier rendez-vous, nous répondrons à toutes les questions que vous vous posez. Ils sont nécessaires pour établir le dossier orthodontique du patient:
        La première consultationa pour but de faire connaissance avec notre patient. Il est essentiel d’établir un premier contact pour faire le point sur sa situation médicale (dentaire, parodontale, etc) et ses attentes (esthétique, confort, financier, etc). Ce premier contact permet de préparer le rendez-vous de bilan.
        Le deuxième rendez-vous ou « bilan » permet d’établir le plan d’action à mettre en oeuvre pour un futur traitement. Il sera essentiellement: Explicatif pour répondre à toutes les interrogations que le patient se pose.
        Technique pour faire les empreintes, les photos et analyser les radiographies, le dossier orthodontique sera ainsi complet, Administratif pour expliquer et préparer le devis, échéancier, consentement éclairé, etc.
        Vous pourrez ensuite prendre le temps de réfléchir sur notre proposition avant de valider votre choix de traitement.


        Les rendez-vous suivants:

        Pour votre confort et le respect des horaires, les rendez-vous qui excèdent une durée de 30 minutes et qui nécessitent d’être réalisés dans les meilleures conditions, ne seront pas donnés dans des créneaux horaires de forte affluence.
        Les rendez-vous manqués, décommandés ou fréquemment reportés peuvent rallonger un traitement.
        Le cabinet n’étant pas ouvert tous les jours de la semaine, nous vous conseillons d’appeler le secrétariat avant de venir au cabinet ou bien de consulter l’agenda de notre site internet pour connaitre les jours et les horaires d’ouverture.

  • Médicale
    • A quel âge venir consulter
      • Les traitements orthodontiques sont possibles à tout âge.
        Pour les enfants, l’âge idéal de consultation se situe vers 6 ans.
        Pour les adultes, ils peuvent réaligner leurs dents de la même façon que les enfants et les adolescents. Les adultes peuvent bénéficier de techniques spécifiques pour réaligner leurs dents.

    • Conditions de réussite d’un traitement
        1. Un patient ne doit pas seulement subir le traitement mais y participer et l’accepter.
        2. La coopération de l’enfant ou de l’adulte passe par une bonne communication avec le praticien.
        3. La motivation
        4. La coopération
        5. L’importance des rendez-vous
        6. Une hygiène rigoureuse
        7. Adultes et enfants, soyez patients ! Veillez à adapter votre alimentation en fonction de l’appareil. N’oubliez pas qu’une fois la dépose de l’appareillage effectué, une période de contention est nécessaire afin de conforter les résultats acquis et de limiter les récidives.
    • Avant le début d’un traitement
      • Le brossage

        Tout traitement orthodontique, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, ne peut se faire que dans une bouche saine et propre. La maîtrise du brossage est un préalable indispensable à tout traitement orthodontique.

        Les caries

        Une visite préparatoire chez votre chirurgien-dentiste habituel permettra de vérifier l’absence de caries, ou de les soigner s’il y a lieu.

        Les gencives

        Par ailleurs, nous attendrons la confirmation, par votre dentiste traitant, que votre état gingival et le parodonte soit sain avant de commencer un traitement.

        L’hygiène

        Un traitement orthodontique doit s’accompagner d’une hygiène dentaire irréprochable.

    • Pendant le traitement
      • Habitude alimentaire

        Adoptez une alimentation équilibrée, ainsi qu’une forte diminution -voire suppression- des sucreries, sodas, bonbons durs, chewing gums (risque de détérioration de la colle utilisée pour les bagues). Tout ce qui est croquant et collant ne doivent plus faire partie de votre alimentation. De même la façon de manger peut permettre d’éviter la détérioration de l’appareillage. Par exemple il est préférable de couper les aliments et de le mettre au fond de la bouche que de croquer dedans !

        Au quotidien

        Les dispositifs fixes retiennent les aliments, un brossage après le déjeuner est souhaitable, avec une brosse à dents de voyage si l’on est à la cantine ou en déplacement. Dans le cas des traitements par des gouttières amovibles, le brossage du midi peut être remplacé par la mastication d’un chewing-gum. Il ne faut pas oublier le nettoyage de l’appareil pendant ces pauses repas.

        Les gencives

        Leur inflammation est le premier signe d’une mauvaise hygiène. C’est un indicateur précieux pour juger nos patients de leur coopération et de leur respect strict des consignes. Les méthodes de brossage habituelles sont plus difficilement applicable avec des bagues. Tout est question d’adaptation.

    • Après le traitement
      • La contention

        La dépose l’appareillage se fait lorsque les dents sont bien alignées et engrenées. Il va alors falloir dans la plupart des cas remplacer l’appareil actif par un appareil dit de contention, dont le but est de maintenir la denture dans son nouvel état et de prévenir d’éventuelles récidives. Cette contention sera fixée sur les dents ou obtenue par un appareillage mobile (gouttière ou positionneur).

    • Complication
      • Toute forme de traitement médical ou dentaire, incluant l’orthodontie, comporte certains risques et limitations. Heureusement, en orthodontie, les complications sont rares et les conséquences minimes. Toutefois, avant de s’engager dans un traitement orthodontique, il est essentiel de prendre connaissance des problèmes potentiels :

        1. La résorption radiculaire (ou rhizalyse)
        2. La croissance défavorable
        3. La perte de vitalité dentaire
        4. La dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire
        5. La récidive
    • Urgences
      • Il y a rarement de véritables urgences en orthodontie.
        Cependant, nos patients sont parfois confrontés à différents problèmes : inconfort, gêne, douleurs, difficulté d’adaptation… Il peut aussi se produire un choc sur l’appareil ou sur les dents traitées. Dans tous les cas, ne vous inquiétez pas. Appelez-nous, et nous essaierons de vous trouver la meilleure solution pour vous soulager.

  • Fonctionnement du cabinet
    • Les appels téléphoniques
      • Que vous soyez un nouveau patient ou déjà en traitement au sein du cabinet, les informations échangées par telephone sont cruciales dans notre organisation. Ne soyez pas étonnés si notre équipe vous demande un maximum de détails par telephone afin de préparer un rdv ou simplement pour répondre au mieux à vos questions.

    • Le secrétariat
      • Notre secrétaire administrative est toujours à l’écoute de vos questions. La partie administrative d’un traitement est sans aucun doute la plus difficile. C’est l’étape primordiale pour bien organiser le traitement et éviter les désagréments de prise de rdv, de compréhension des informations ou meme des problèmes financiers que vous pouvez rencontrer.
        Il faut prendre le temps nécessaire pour tout intégrer et prévoir à l’avance ce qu’il va se passer. Vous passerez certainement plus de temps au secretariat que votre enfant assis au fauteuil ! Nous essaierons de vous guider au mieux dans les méandres de l’administration française.

    • La partie clinique et médicale
      • Nos assistantes sont formées pour épauler le praticien dans ses taches quotidiennes. Pour des raisons d’efficacité, vous aurez aussi souvent à faire aux assistantes qu’au praticien lui-même. Chaque membre de l’équipe maîtrise des sujets bien définis et excelle dans son domaine.

    • La coopération
      • Un traitement n’implique pas seulement l’enfant, mais aussi les parents. C’est une équipe qui fonctionne à plusieurs. Des parents motivés permettront à l’enfant d’être plus consciencieux dans son traitement. Notre rôle sera de vous informer aussi bien oralement que par écrit. Nous vous demanderons en retour d’être à l’écoute de nos conseils.

    • Le maintien après le traitement
      • Contrairement aux apparences, l’après traitement (phase de contention et au delà) est plus difficile que le traitement lui meme. C’est là où la collaboration de votre enfant, devenu adolescent, sera la plus sollicitée. Les dents bougent toute la vie, mais moins si on les maintient dans la durée.

    • La durée du traitement et l’espacement des rdv
      • La durée du traitement sera estimée au plus large pour que, psychologiquement et financièrement il n’y ait pas de mauvaise surprise. La seule surprise que vous pourriez avoir serait de terminer le traitement plus tôt ! Il arrive parfois que cela dépasse mais heureusement rarement. La durée moyenne d’un traitement se situe à 24 – 30 mois. Les rdv quand à eux sont programmés de façon à ce que cela soit le moins gênant pour vous et votre enfant. Les techniques modernes utilisées au cabinet nous permettent d’espacer les rdv. Finis le rdv chez l’orthodontiste pour activer l’appareil tous les mois. Il est fréquent de revoir nos patient 3 mois après la pose d’un appareil. Il se peut aussi que certaines activations nécessitent des rdv mensuels. Il n’y a pas de règle particulière. Ne soyez pas étonnés de ces variations. Il faut envisager un traitement efficace, non pas par le nombre de fois où votre enfant sera vu dans l’année mais par la méthode utilisée pour arriver au but, de façon à ce que ça soit le plus confortable pour vous.

    • Les jours d’ouverture
      • Les jours d’ouverture sont précisés sur notre calendrier. Pour toutes précisions, n’hésitez pas à nous demander.

    TRAITEMENTS

    ORTHODONTIE PRÉVENTIVE

    ORTHODONTIE POUR LES ADOLESCENTS

    PRATIQUES SPÉCIFIQUES

    ORTHODONTIE POUR LES ADULTES

    ORTHODONTIE PRÉCOCE

    TECHNIQUES

    APPAREILLAGES FIXES

    APPAREILS AMOVIBLES

    APPAREILS ESTHÉTIQUES

    APPAREILS AUXILIAIRES

    Réponses aux 20 questions les plus posées:

    A quoi sert l’orthodontie ?

    L’orthodontie permet de rectifier la position des dents et des mâchoires afin d’obtenir un visage et un sourire harmonieux. Cet alignement va également favoriser l’hygiène dentaire et les fonctions de la bouche comme l’élocution, la mastication, la phonation

    Comment savoir si mon enfant a besoin d’un appareil dentaire ?

    Le meilleur moyen est de consulter votre chirurgien-dentiste ou votre orthodontiste. Cependant, certains signes peuvent vous alerter : dents qui se chevauchent, dents qui ne se touchent pas lorsque l’enfant ferme la bouche, dents en avant, dents écartées,… Ces signes doivent vous mettre la puce à l’oreille. En cas de doute, n’hésitez pas à demander un avis, même pour un très jeune enfant.

    Le succion du pouce : faut-il intervenir ?

    Le nouveau-né puis le nourrisson éprouvent le besoin inné, instinctif de téter, de sucer, et ceci pas seulement pour se nourrir. En dehors des tétées et de toute sensation de faim, bébé s’agite, trouve ses doigts ou cherche autour de lui quelque chose à suçoter, puis s’apaise. On distingue la succion nutritive (sein, biberon) et la succion non-nutritive (pouce, tétine, doudou).
    Par ailleurs la période d’éruption des dents s’accompagne d’un fort besoin de sucer et de mordiller.
    La succion est une nécessité et une source d’intenses satisfactions.

    Pouce ou tétine ?

    L’âge conseillé pour lui faire perdre cette habitude se situe autour de 2/3 ans. L’enfant développe alors ses champs d’intérêt et d’investigation. Il marche, s’exprime, a des contacts avec d’autres enfants, entre à l’école.
    Jusqu’à 4 ou 5 ans, il peut être admis de sucer son pouce. Au-delà, il est souhaitable de commencer à en parler avec l’enfant.

    Indépendamment d’impact éventuel sur les dents, pouce ou tétine gênent la route de la communication : l’on ne peut pas parler la bouche pleine !

    Quelques éléments clés pour l’accompagner :

    Choisir une période favorable en évitant les moments de changements familiaux (déménagement, voyage, naissance d’un autre enfant…) qui peuvent le mettre en insécurité

    Prévoir une période de préparation et d’information : pas d’interdiction brusque mais expliquer ce qu’il a à gagner en retirant la tétine ou le pouce

    Présenter l’arrêt de la succion comme une avancée, une « promotion ». Projeter l’enfant dans l’avenir

    Substituer un autre plaisir à celui de sucer son pouce (lui lire une histoire, le faire parler, jouer …)

    Etre vigilant lorsqu’il suce son pouce parce qu’il est désœuvré, ou si vous constatez un lien automatique (télévision/pouce…)

    Encourager les efforts et souligner les réussites.

    Enfin, lui laisser du temps pour franchir cette étape et envisager un arrêt par palier : jour d’abord, puis endormissement.

    Un « contrat » entre le dentiste et l’enfant peut aussi être responsabilisant et efficace.

    Y a-t-il un âge idéal pour effectuer un traitement orthodontique ?

    Pour chaque type de défaut à corriger, il existe un âge idéal pour effectuer le traitement. Si cet âge est dépassé, la correction du défaut reste possible, mais plus difficile.

    Faut-il passer par son médecin d’un traitement ?

    Pour consulter son chirurgien-dentiste ou son orthodontiste, il n’est pas nécessaire de passer par son médecin traitant.

    Quelle est la durée moyenne d’un traitement ?

    Les jours qui suivent la pose des bagues, la langue et les joues peuvent être irritées. Cette période de gêne disparaît assez rapidement. De la cire orthodontique et des antalgiques vous seront recommandés pendant cette période. Ensuite, à chaque activation des bagues, c’est-à-dire lorsque l’orthodontiste « resserre » les bagues, toutes les 5 semaines environ. En cas de gêne passagère, un antalgique vous sera prescrit.

    Quel est le coût d’un traitement ?

    En orthodontie, les honoraires sont libres, c’est-à-dire que chaque praticien peut décider de ses tarifs. Le coût des traitements d’orthodontie varie en fonction du praticien, de la technique utilisée et de la durée des soins. Un devis vous sera obligatoirement adressé à l’issue de la première consultation.

    Est-il douloureux ?

    Les jours qui suivent la pose des bagues, la langue et les joues peuvent être irritées. Cette période de gêne disparaît assez rapidement. De la cire orthodontique et des antalgiques vous seront recommandés pendant cette période. Ensuite, à chaque activation des bagues, c’est-à-dire lorsque l’orthodontiste « resserre » les bagues, toutes les 5 semaines environ. En cas de gêne passagère, un antalgique vous sera prescrit.

    Faudra-t-il extraire des dents saines pour faire de la place aux autres ?

    Certaines personnes ont des mâchoires trop petites pour accueillir convenablement l’ensemble de leurs dents. Dans ce cas, l’extraction de dents saines peut être justifiée pour assurer le bon alignement des autres dents. Nous pouvons aussi « limer » entre les dents pour faire de la place. Ce n’est pas douloureux et la quantité d’émail enlevée ne vous posera aucun inconvénient dans le futur.

    J’ai peur de ne pas pouvoir m’habituer ?

    C’est une crainte justifiée. Néanmoins, il est extrêmement rare que l’on ne puisse pas s’habituer à un appareil, surtout lorsque l’on est réellement motivé par son traitement. Dans les cas extrêmes, la dépose de l’appareil sera envisagée.

    Peut-on enlever l’appareil à l’occasion d’une fête ?

    Les appareils avec des bagues ne peuvent pas être retirés avant la fin du traitement. Pour les appareils de type gouttières, leur port moins de 20 heures par jour compromet fortement la réussite du traitement. Ils ne doivent donc pas, eux aussi, être retirés sauf pour manger et se brosser les dents.

    Existe-t-il des appareils invisibles ?

    Il existe différentes techniques qui permettent de rendre certains traitements très discrets voire invisibles. N’hésitez pas à en parler avec votre orthodontiste.

    Avec un appareil, faut-il éviter certains aliments ?

    Lors du traitement, les aliments très durs ou très collants doivent être évités pour ne pas casser l’appareil. De plus, une hygiène buccale stricte et une alimentation saine doivent être observées.

    Vais-je avoir mal à parler ?

    Les jours qui suivent la pose de l’appareil, l’élocution peut être légèrement perturbée. Dans tous les cas, ce phénomène n’est que très transitoire.

    On va se moquer de moi à l’école ?

    Cela n’est pas vrai. Aujourd’hui, porter un appareil dentaire est devenu très courant.

    Y a-t-il des risques de complication ?

    Les traitements classiques non chirurgicaux ne comportent aucun risque. Au contraire, c’est le fait de garder des dents non alignées qui comporte un risque pour votre santé bucco-dentaire (risque augmenté de caries et de déchaussement des dents).

    Le traitement sera-t-il définitif ?

    Après un traitement orthodontique, il existe généralement une petite récidive, c’est-à-dire un léger déplacement des dents. Pour éviter cela une contention est toujours proposée à la fin du traitement.

    Est-ce que mes dents peuvent encore bouger au cours des prochaines années ?

    Peut-être, car la stabilité totale et définitive n’existe pas comme tout le reste du corps qui se transforme avec l’âge.

    Que se passe-t-il si je casse ou perds mon appareil dentaire ?

    Contactez immédiatement le cabinet pour avoir la marche à suivre. Dans tous les cas, ne restez pas trop longtemps avec un appareil cassé ou perdu, cela risque de remettre en cause la durée ou l’efficacité de votre traitement.

    Jusqu’à quel âge est-t-il raisonnable de se lancer dans un traitement orthodontique ?

    L’idéal est de réaliser le traitement orthodontique avant la fin de la période de croissance, c’est-à-dire pendant l’enfance ou l’adolescence. Cependant, même si cette période est dépassée, des traitements restent possibles.